Communiqués

Feb 08, 2017  Commentez

Énergie Yukon obtient l’appellation entreprise Électricité durableMC : une première dans le nord du Canada

L'Association canadienne de l’électricité (ACÉ) a annoncé aujourd'hui que la Société d'énergie du Yukon (Énergie Yukon) a obtenu l'appellation entreprise Électricité durableMC pour son engagement en faveur de pratiques commerciales durables. Énergie Yukon devient ainsi la cinquième entreprise à se voir décerner ce titre et la première dans le nord du Canada. « Ce titre témoigne de l'engagement d'Énergie Yukon en faveur de pratiques commerciales responsables et durables sur les plans social et environnemental », a déclaré l'honorable Sergio Marchi, président-directeur général de l'ACÉ. « Un engagement qui assurera des avantages durables pour l'entreprise, ses clients et les collectivités dans lesquelles elle exerce ses activités. Je félicite l'équipe de direction et le personnel d'Énergie Yukon de cette réalisation remarquable. » L'appellation entreprise Électricité durableMC a été mise en place par l’ACÉ pour les entreprises d’électricité du Canada. Elle vise à reconnaître les efforts déployés en matière de développement durable et à récompenser les progrès accomplis par rapport aux trois piliers fondateurs de la durabilité, à savoir l'environnement, la société et l’économie. Pour obtenir cette appellation, les entreprises doivent se conformer aux normes ISO 14001 sur les systèmes de management environnemental et aux lignes directrices ISO 26000 relatives à la responsabilité sociétale. De plus, les entreprises doivent se soumettre à une vérification externe indépendante. « C'est un grand honneur de recevoir cette appellation de la part de l'Association canadienne de l’électricité », a déclaré Andrew Hall, président-directeur général d'Énergie Yukon. « Cette désignation vient reconnaître le travail remarquable que nos employés accomplissent pour acheminer l’électricité de manière durable et responsable sur le plan social. » De leur côté, l'ACÉ et les entreprises d’électricité membres ont également témoigné leur engagement dans ce sens par une participation obligatoire au programme Électricité durable de l’ACÉ. Il s’appuie sur une démarche holistique visant les enjeux liés à la pérennité, y compris les possibilités et les défis environnementaux, sociaux et économiques. Veuillez consulter notre site Web pour obtenir de plus amples renseignements sur l'obtention de l'appellation entreprise Électricité durableMC ou sur le programme Électricité durable obligatoire de l'ACÉ. À propos de l'Association canadienne de l’électricité Chaque jour, les entreprises membres de l’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) produisent, transportent et distribuent de l’électricité destinée à leurs clients industriels, commerciaux, résidentiels et institutionnels dans tout le Canada. Tous les intervenants de l’industrie sont représentés dans cette association industrielle nationale qui réunit des entreprises d’électricité à intégration verticale, des producteurs indépendants, des entreprises de transport et de distribution, des négociants en électricité, ainsi que des fabricants et des fournisseurs qui produisent le matériel, les technologies et les services nécessaires au bon fonctionnement de l’industrie. Twitter | LinkedIn | Facebook | Blogue À propos de l'appellation entreprise Électricité durableMC L'Association canadienne de l’électricité (ACÉ) reconnait que le développement durable est essentiel au 21e siècle. L'appellation entreprise Électricité durableMC repose principalement sur la norme ISO 26000 ─ Responsabilité sociétale. L'ACÉ ne délivre pas la certification ISO 26000, mais les entreprises qui souhaitent obtenir l'appellation entreprise Électricité durableMC doivent s'engager sur des sujets importants, traiter les problèmes et prendre les mesures connexes ainsi que répondre aux attentes énoncées dans la norme, jugées nécessaires et importantes pour l'entreprise et les parties prenantes. À propos de l'électricité durable Le programme Électricité durableMC est une initiative de durabilité à l’échelle de l'industrie élaborée et mise en œuvre par les entreprises d’électricité membres de l’Association canadienne de l’électricité (ACÉ). En mettant l’accent sur une vision en trois volets de la durabilité – l’environnement, la société et l’économie – l’industrie de l'électricité dispose d’une démarche globale pour gérer ses impacts et pour sécuriser son avenir collectif. Site Web À propos de la Société d'énergie du Yukon Fondée en 1987, la Société d’énergie du Yukon est une société publique de production d’électricité, indépendante du gouvernement du Yukon, qui exerce ses activités comme une entreprise commerciale. Nous sommes le principal producteur et transporteur d’énergie électrique au Yukon et nous travaillons avec la société mère, la Société de développement du Yukon, pour fournir aux Yukonais un approvisionnement en électricité suffisant, sûr et fiable, ainsi que des services d'énergie connexes. Pour obtenir de plus amples renseignements : Samara Wiseman Gestionnaire, Affaires publiques Association canadienne de l’électricité Tél. : 613 688-2954 Cellulaire : 613355-4022 wiseman@electricite.ca Janet Patterson Responsable, Communications Énergie Yukon Tél. : 867 393-5333 Cellulaire : 867 335-519 janet.patterson@yec.yk.ca

Jul 13, 2016  Commentez

Énergie Yukon reconnue pour son engagement envers les relations constructives avec les Premières Nations

WHITEHORSE – Énergie Yukon a été reconnue par le Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA) pour l’engagement de la société envers les gouvernements, les entreprises et les communautés des Premières nations du Yukon. L’organisme a attribué à Énergie Yukon la certification RPA (Relations progressistes avec les Autochtones) pour son engagement. Par ce geste, le CCCA reconnaît la volonté affichée par Énergie Yukon d’établir et de développer des relations constructives avec les Premières nations locales. « Nous investissons des ressources importantes pour bâtir et entretenir des relations avec la communauté autochtone dans le territoire », a déclaré le président d’Énergie Yukon M. Andrew Hall. « Dans le cadre du processus de certification, nous avons dû apporter la preuve de nos réussites dans quatre domaines clés : emploi, développement des affaires, investissement et mobilisation auprès de la communauté. » « Cette récompense montre aux Premières nations du Yukon que nous sommes soucieux de définir des points de référence concernant nos activités et la qualité de notre travail par rapport aux meilleures pratiques déclinées dans le programme de certification PAR », a ajouté M. Hall. Le programme PAR du Conseil canadien pour le commerce autochtone est un des rares programmes dans le monde à centrer son action sur les relations avec les Autochtones. Pour de plus amples renseignements sur le CCCA, consultez le site www.ccab.com. -30- Renseignements : Janet Patterson Responsable, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333                                                              janet.patterson@yec.yk.ca

Jan 04, 2016  Commentez

Énergie Yukon installe des lampaires del dans tous les secteurs qu’elle desserti

La Société d’énergie du Yukon procédera au remplacement des lampadaires existants par des lampadaires à diodes électroluminescentes (DEL), qui sont des plus éconergétiques. Elle commencera à remplacer les lampadaires à Dawson au cours des prochaines semaines. Plus tard au cours de l’année, elle installera des lampadaires DEL dans tous les collectivités qu’elle dessert au Yukon, y compris à Mayo, à Faro, à Champagne et à Mendenhall. « Pour les collectivités rurales que nous desservons, le remplacement des lampadaires existants par des luminaires DEL se soldera par de plus petites factures d’électricité; de plus, cela représente un meilleur choix en matière de protection de l’environnement », a déclaré le président d’Énergie Yukon, M. Andrew Hall. « L’efficacité énergétique et la conservation de l’énergie sont deux piliers importants des activités de la Société d’énergie du Yukon », a ajouté M. Hall. « Un mégawatt économisé par l’intermédiaire d’initiatives comme celles-ci est un mégawatt que nous n’avons pas besoin de produire. » Le projet de Dawson devrait nous permettre d’observer une diminution de près de 32 mégawattheures par année, ce qui équivaut à la quantité d’énergie moyenne consommée par trois ménages yukonnais en une année. À l’achat, les lampes DEL coûtent maintenant moins cher que les lampes traditionnelles à vapeur de sodium à haute pression (184 $ comparativement à 240 $). Leur durée de vie est aussi beaucoup plus longue : 25 ans comparativement à quatre ans. « Permettant à la fois de réduire les émissions et de réduire les coûts, les lampadaires DEL sont un choix logique », a indiqué le directeur des Services de protection de la Ville de Dawson, M. Jim Regimbal, qui a collaboré avec Énergie Yukon pour mettre ce projet en marche. « L’utilisation de lampadaires DEL n’est pas seulement avantageuse du point de vue des économies d’argent et de la réduction des émissions, elle l’est également en ce qui a trait à l’amélioration de l’éclairage, puisque ce type de lampadaire procure une plus grande visibilité et contribue à réduire le nombre d’accidents de la route. Économies d’énergie et sécurité accrue pour la collectivité – voilà une combinaison gagnante à tout point de vue », a ajouté M. Regimbal. Au cours des cinq dernières années, Énergie Yukon a mené des projets pilotes relativement à l’utilisation de lampadaires DEL à Dawson et à Mendenhall, en partenariat avec le Centre des solutions énergétiques du gouvernement du Yukon (pour Dawson) et l’entreprise ATCO Electric Yukon (pour Mendenhall). Les recherches ont montré que les lampadaires à diodes électroluminescentes fonctionnent parfaitement malgré le climat froid du territoire, et qu’elles consomment environ la moitié de l’énergie nécessaire pour alimenter les lampes traditionnelles à vapeur de sodium à haute pression. Cela signifie que les municipalités verront une réduction de leur facture d’électricité d’environ 29 $ par année, par lampadaire. Comme Dawson compte environ 170 lampadaires en ville, la municipalité pourra ainsi économiser près de 5 000 $ par année. D’après les commentaires reçus, la plupart des résidents de Dawson et de Mendenhall apprécient la qualité de l’éclairage produit par les lampes DEL. De plus, celles-ci causent beaucoup moins de pollution lumineuse. Le coût de remplacement de tous les lampadaires à Dawson s’élève à environ 50 000 $. En regard des économies d’énergie réalisées et de la diminution des frais d’entretien, le projet permet, de façon très rentable, de répondre aux besoins énergétiques du territoire, particulièrement durant les sombres mois d’hiver alors que la demande énergétique est à son plus haut niveau. Les abonnés résidentiels peuvent eux aussi réaliser des économies en optant pour des ampoules DEL. Dans le cadre du programme de conservation de l’énergie et d’efficacité énergétique « inCharge », les gens peuvent profiter d’un rabais de 7 $ à l’achat d’un emballage d’ampoules DEL ENERGY STAR®. Pour en savoir plus sur ce programme, visitez le site Web www.inchargeyukon.ca (en anglais). -30- Renseignements : Janet Patterson Communications Énergie Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Oct 06, 2015  Commentez

Énergie Yukon entreprend une consultation auprès des Yukonnais en vue de planifier les 20 prochaines années

Énergie Yukon demande aux Yukonnais de l’aider à définir la stratégie à adopter afin de répondre aux besoins du territoire à court et à moyen terme en ce qui a trait à l’approvisionnement en électricité. La Société d’énergie entame donc un processus de mise à jour de son plan de gestion des ressources, qui s’étendra de 2016 à 2035. « Planifier les besoins des Yukonnais en matière d’énergie demande une réflexion et des recherches approfondies, ainsi qu’une prise en compte de nos valeurs », a déclaré le président d’Énergie Yukon, M. Andrew Hall. « Il est donc important de connaître le point de vue de toute la population, puisque nous avons tous de bonnes raisons de nous intéresser à l’avenir du territoire en ce qui a trait à la production d’électricité. » Au cours des 12 à 15 prochains mois, Énergie Yukon mènera une consultation publique qui permettra à la Société : de déterminer quels les besoins énergétiques du territoire au cours des 20 prochaines années; d’évaluer la pénurie potentielle d’électricité durant cette même période; d’examiner toutes les solutions possibles en matière de production d’énergie, d’analyser chacune en fonction de critères précis et de déterminer lesquelles s’avèrent être les meilleures pour le territoire sur les plans technique, économique, environnemental et social; de rédiger un plan de gestion des ressources, qui sera ensuite soumis à la Régie des entreprises de services publics du Yukon aux fins d’examen. « Les Yukonnais pourront faire connaître leur opinion à chacune des étapes du processus de planification », a indiqué M. Hall. « Il est important que nous comprenions les valeurs qui sont importantes pour les résidents afin que notre plan de gestion des ressources en soit le reflet. » Les Yukonnais pourront formuler des commentaires de plusieurs façons, entre autres, en assistant à des assemblées publiques, en participant à un sondage détaillé sur les valeurs ou en visitant le nouveau site Web interactif qui sera mis en ligne. Dans le but d’accroître les connaissances des gens au sujet de l’électricité, Énergie Yukon publiera une série d’articles documentaires qui seront publiés dans un journal local et envoyés par la poste aux résidents du territoire. Tout au long du processus de planification des ressources, Énergie Yukon sollicitera la participation des Premières nations. « Nous reconnaissons que les membres des Premières nations ont le droit de participer à ce processus, que ce soit à titre de gouvernements, d’investisseurs ou de promoteurs potentiels dans le secteur énergétique, ou à titre de citoyens yukonnais, et nous collaborerons avec elles sur tous les plans », a souligné M. Hall. Énergie Yukon compte soumettre un plan de gestion des ressources à la Régie des entreprises de services publics du Yukon au début de 2017. -30- Renseignements : Janet Patterson Gestionnaire Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Jul 08, 2015  Commentez

L’installation au gaz naturel d’Énergie Yukon est terminée et fonctionnelle

La nouvelle installation au gaz naturel d’Énergie Yukon est maintenant fonctionnelle. La semaine dernière, la société a reçu ses dernières autorisations réglementaires, soit une autorisation d’exploitation de la Direction de la gestion des ressources pétrolières et gazières (gouvernement du Yukon) ainsi qu’un certificat d’exploitation d’énergie, délivré par le ministère de la Justice.   « Nous sommes heureux que l’installation ait été conçue, construite et mise en service avec succès », a déclaré le président de la Société d’énergie du Yukon, M. Andrew Hall. « L’installation, qui est maintenant en activité, va nous permettre d’offrir aux Yukonnais une source d’énergie d’appoint sécuritaire et fiable, qui est moins coûteuse et plus propre que le diesel. » Les deux génératrices au gaz naturel remplacent deux génératrices de Whitehorse fonctionnant au diesel, qui ont atteint leur limite de vie. « La Société d’Énergie du Yukon continuera à produire la grande majorité de l’électricité à partir de sources renouvelables », a ajouté M. Hall. « À l’instar de nos génératrices au diesel, celles de notre installation au gaz naturel ne seront utilisées qu’en cas d’urgence ou pendant les mois les plus froids de l’hiver, lorsque la demande d’énergie est extrême. » L’an dernier, Énergie Yukon a produit 99,6 % de son électricité à partir de l’énergie hydraulique ou éolienne. Le 23 juillet, en après-midi, la Société donnera l’occasion au public de visiter la nouvelle installation. « Les Yukonnais pourront ainsi constater que le système comprend de nombreuses mesures de sécurité », a indiqué M. Hall. « Nous ne serions pas allés de l’avant avec ce projet si nous n’avions pas été persuadés que les installations et le gaz naturel liquéfié sont sécuritaires. » Les personnes intéressées à prendre part à la visite des lieux n’ont qu’à communiquer avec Énergie Yukon afin de s’inscrire à l’avance. Le nombre de visiteurs sera limité. La Société d’énergie du Yukon remercie tous les membres de son personnel et les entrepreneurs qui ont travaillé à ce projet. Environ 9 millions de dollars en contrats de toutes sortes ont été versés à des entreprises yukonnaises. Renseignements : Janet Patterson Responsable, Communications Société d’énergie du Yukon Tél. : 867-393-5333                                                                   janet.patterson@yec.yk.ca

Mar 11, 2015  Commentez

L’Hôpital Général de Whitehorse participe de nouveau au programme d’utilisation des surplus d’électricité, et tous y gagnent

(Whitehorse) – La Régie des hôpitaux du Yukon, la Société d’énergie du Yukon et le territoire dans son ensemble tirent tous profit du programme d’utilisation des surplus d’électricité renouvelable. Après un temps d’arrêt de quelques années, l’Hôpital général de Whitehorse a récemment décidé de participer de nouveau à ce programme. Le programme offre aux entreprises yukonnaises admissibles la possibilité d’utiliser de l’énergie renouvelable pour chauffer leurs bâtiments plutôt que des combustibles fossiles plus coûteux, qui produisent des gaz à effet de serre. Cette énergie leur est vendue à un prix moindre que celui du mazout, ce qui permet aux entreprises de réaliser des économies d’environ 30 % sur leur frais de chauffage. En contrepartie, la Société d’énergie du Yukon profite de revenus supplémentaires qui lui permettent d’offrir des tarifs abordables à ses autres clients, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. L’Hôpital général de Whitehorse a participé à ce programme de 2003 à 2010, mais s’est désisté par la suite en raison de la faible production de surplus d’électricité renouvelable. Maintenant qu’elle participe de nouveau au programme, la direction de l’hôpital estime que, pour cette seule année, elle pourra réduire ses frais de chauffage de 100 000 $. « Notre système de chauffage fournit de la vapeur et de l’eau chaude, deux éléments qui répondent à de nombreux besoins essentiels de l’hôpital, y compris le chauffage des locaux et diverses autres nécessités comme le lavage et la stérilisation des instruments », a déclaré le directeur général de la Régie des hôpitaux du Yukon, M. Jason Bilsky. « Utiliser l’énergie renouvelable dans la mesure du possible est logique, car non seulement cela nous permet de réduire de beaucoup nos frais de chauffage ainsi que notre empreinte écologique, mais cela appuie parfaitement notre rôle, qui est d’offrir aux Yukonnais des soins de santé de qualité. » Pour être admissibles au programme, les entreprises doivent installer ou avoir un système de chauffage secondaire à l’électricité. De plus, ce second système doit pouvoir s’interrompre durant les périodes où l’électricité renouvelable n’est pas disponible. Une des principales conditions d’admissibilité est que le système de chauffage secondaire soit relié par ordinateur au centre de contrôle de système d’Énergie Yukon afin qu’il puisse être automatiquement activé ou désactivé en fonction de la disponibilité des surplus d’énergie renouvelable. « Les ventes d’électricité de la Société d’énergie du Yukon ont diminué au cours des deux dernières années, et ce, en grande partie à cause des températures plus clémentes », a indiqué le président de la Société, M. Andrew Hall. « Ce programme nous donne la possibilité de compenser un peu la perte de ces revenus, afin que nous puissions continuer d’offrir des tarifs d’électricité abordables à nos clients fermes. » « La vente de surplus d’électricité est une initiative qui permet également de réduire l’utilisation de combustible fossile dans le territoire. À cet égard, c’est l’ensemble du Yukon qui y gagne », a ajouté M. Hall. Il y a actuellement un autre client dont le système de chauffage automatisé lui permet de tirer parti de la vente des surplus d’électricité – le Centre des Jeux du Canada. En 2014, le Centre a été en mesure d’avoir accès à des surplus d’électricité environ 97 % du temps, ce qui a permis de faire économiser aux contribuables de Whitehorse près de 100 000 $ en frais de chauffage. La Société d’énergie du Yukon espère ajouter une ou deux autres entreprises équipées d’un système de chauffage automatisé au cours des mois à venir.   -30- Renseignements :   Janet Patterson                                                              James Low Responsable, Communications                                      Responsable, Communications Société d’énergie du Yukon                                           Régie des hôpitaux du Yukon 867-393-5333                                                               867-393-8698 janet.patterson@yec.yk.ca                                             james.low@wgh.yk.ca

Dec 05, 2014  Commentez

ÉNERGIE DU YUKON VA DE L’AVANT AVEC SON PROJET DE PARC D’ÉOLIENNE

(Whitehorse) – La Société d’énergie du Yukon a annoncé qu’elle terminera les études qui permettront de déterminer un endroit où elle pourra installer un parc éolien qui produira de cinq à dix mégawatts d’électricité. Dès l’an prochain, la Société installera du matériel de mesure du vent sur le mont Sumanik, près de Whitehorse. Ce matériel permettra à la Société de recueillir durant une année complète des données de vent. L’information aura une ampleur analogue à celle recueillie à Tehcho, près de Stewart Crossing, l’autre endroit pris en considération par la Société pour la mise en place d’un parc éolien. « Nous sommes conscients que l’éolien constitue une solution intéressante dans notre boîte à outils de production d’énergie », a déclaré le président de la Société d’énergie du Yukon, M. Andrew Hall. « Le vent est une énergie renouvelable; de plus, l’éolien peut être développé dans un délai raisonnable et mis en œuvre sur une plus grande échelle. Nous pensons que ce type de production d’énergie est une solution intermédiaire appropriée qui peut répondre à moyen terme aux besoins énergétiques du territoire. » Une fois que la Société aura recueilli des données aux deux endroits, elle pourra revoir ses estimations à l’égard du rendement énergétique et du coût lié à l’aménagement de parcs éoliens de taille semblable à ces endroits. La Société pourra alors choisir l’endroit qui peut se prêter le mieux pour mener des travaux d’ingénierie et d’évaluation plus approfondis. « Comme l’énergie éolienne est intermittente, cela représente un défi d’intégrer cette dernière en tant que source d’énergie à un réseau électrique aussi isolé que le nôtre », a ajouté M. Hall. « C’est pourquoi, en tant que composante essentielle de ce projet, nous examinerons de près l’intégration de l’énergie éolienne à notre système énergétique ainsi que les différentes technologies et solutions pouvant nous aider à confirmer l’utilisation du vent comme source d’énergie. » Au cours des 18 prochains mois, la Société d’énergie du Yukon prévoit solliciter l’avis des Premières nations, des parties intéressées et du public sur les aspects clés de ce projet. Renseignements : Janet Patterson Responsable, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca   Document d’information La Société d’énergie du Yukon a en ce moment deux turbines éoliennes sur la colline Haeckel, dans la région de Whitehorse : Bonus – turbine de 150 kW installée en 1993 Vestas – turbine de 600 kW installée en 2000 La turbine Bonus a atteint la fin de sa durée de vie utile et sera désaffffectée en 2015. La turbine Bonus ne sera pas remplacée. La Société d’énergie concentrera plutôt ses efforts à effectuer le travail nécessaire en vue de mettre au point un projet d’éoliennes pouvant produire entre cinq et dix mégawatts d’électricité; le parc éolien pourra ainsi être aménagé lorsque la charge du réseau électrique deviendra trop importante et que d’autres conditions seront réunies. La Société envisage deux solutions : 1) un parc éolien sur Tehcho (anciennement Ferry Hill), près de Stewart Crossing, dans la partie centrale du Yukon; et 2) un parc éolien sur le mont Sumanik, près de Whitehorse. La collecte de données de vent sur Tehcho a été achevée en 2014. La Société avait déjà recueilli certaines données sur le mont Sumanik, mais celles-ci étaient incomplètes. La Société doit donc recueillir davantage de données sur le mont Sumanik au cours des 18 prochains mois afin de pouvoir « comparer des pommes avec des pommes ». En raison de la nature intermittente de l’énergie éolienne, la Société examine diverses technologies qui lui permettraient d’intégrer l’énergie éolienne au réseau électrique du Yukon. Historiquement, les options qui s’offraient dans le territoire étaient un système de secours fonctionnant au diesel et une réserve tournante d’hydroélectricité; mais il y a plusieurs technologies émergentes que la Société envisage d’examiner, notamment les batteries de piles de grande puissance, le stockage par compression de l’air et les supercondensateurs. Dans le cadre de l’intégration au réseau, les options comme l’accumulation d’énergie par pompage et le stockage thermique d’électricité seront également examinées dans le cadre de l’étude des technologies.  

Sep 17, 2013  Commentez

Le Northern Climate ExChange s’associe à Énergie Yukon et au gouvernement fédéral pour réaliser un projet

Grâce à des investissements de contrepartie de la Société d’énergie du Yukon et du gouvernement fédéral, le Northern Climate ExChange (NCE) du Centre de recherche du Yukon pourra continuer ses recherches sur les effets du changement climatique sur la production d’hydroélectricité, à la centrale de Whitehorse. La Société d’énergie et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) ont tous deux investi 375 000 $ afin de permettre au Northern Climate ExChange de poursuivre les recherches préliminaires qu’il avait entreprises avec la Société. L’assistance technique et autre sera fournie par la Commission géologique du Yukon et par la Direction des ressources en eau d’Environnement Yukon. « Ce projet vise à améliorer notre compréhension du changement climatique et notre préparation aux effets de celui-ci dans le Nord canadien, ce qui est d’une importance vitale pour la prospérité du Yukon », a déclaré la responsable de Northern Climate ExChange, Mme Lacia Kinnear. « Cette recherche est vitale pour la Énergie Yukon, car elle nous permet de planifier en tenant compte du changement climatique et de ses conséquences sur notre capacité à générer de l’hydroélectricité », a indiqué la porte-parole de la Société, Mme Janet Patterson. « Comme la plus grande partie de l’électricité que nous produisons provient des installations hydroélectriques de Whitehorse, nous devons être prêts à faire face aux changements qui surviendront dans le bassin hydrographique qui alimente la centrale de cet endroit. » Les chercheurs installeront des stations automatisées d’observation météorologique et du manteau neigeux à cinq endroits en amont du bassin versant du fleuve Yukon. Ils étudieront les caractéristiques et la dynamique d’écoulement des glaciers servant de source au bassin. Ils recueilleront aussi des données relatives au manteau neigeux et feront des hypothèses sur la façon dont l’eau qui alimente la centrale de Whitehorse pourrait être touchée par des variations de climat. Les étudiants du Collège du Yukon participeront à diverses facettes de ce projet, notamment en travaillant sur le terrain et en interprétant les données recueillies. D’ici trois ans, les chercheurs prévoient être en mesure d’élaborer un modèle qui aidera la Société d’énergie du Yukon à planifier l’utilisation future de ses ressources hydriques. Cela aidera également la Société à gérer ses installations hydroélectriques de Whitehorse de la façon la plus efficace possible, en fonction de divers scénarios. Pour de plus amples renseignements sur ce projet, visitez le site Web http://www.yukoncollege.yk.ca/research/projects/characterizing_hydrological_processes_in_the_headwater_region_of_the_yukon. Le Northern Climate ExChange est un des sept projets importants du Centre de recherche du Yukon. Les autres sont : la surveillance de la biodiversité, le Centre d’innovation en climat froid, la chaire de recherche industrielle dans les collèges du CRSNG sur le cycle de vie des mines, l’innovation technologique, les aventures scientifiques ainsi que les ressources et le développement durable en Arctique. Le financement de base du Centre de recherche du Yukon est fourni par les ministères de l’Éducation et du Développement économique. La Société d’énergie du Yukon est un service public d’électricité qui fonctionne comme une entreprise commerciale, de façon indépendante du gouvernement du Yukon. Elle est la principale société productrice et distributrice d’électricité au Yukon. Pour en savoir davantage, communiquez avec : Lacia Kinnear, responsable Northern Climate ExChange Centre de recherche du Yukon Tél. : 867-668-8862 ou 867-332-6231 lkinnear@yukoncollege.yk.ca Janet Patterson, responsable Communications Société d’énergie du Yukon Tél. : 867-393-5333 ou 867-335-1519 janet.patterson@yec.yk.ca

Jul 25, 2012  Commentez

LA SOCIÉTÉ D’ÉNERGIE DU YUKON RECUEILLE DES COMMENTAIRES À L’ÉGARD DE SON PLAN DE VINGT ANS DE GESTION DES RESSOURCES

Après une vaste consultation auprès des gouvernements, des parties intéressées et du public, et de nombreuses discussions, la Société d’énergie du Yukon, qui vient de terminer l’ébauche de son plan de vingt ans de gestion des ressources qu’elle a mis à jour, veut maintenant recueillir l’opinion de la population. Par la suite, le document sera révisé à la lumière des commentaires du public, puis présenté à la Régie des entreprises de services publics du Yukon. « En 2006, la dernière année au cours de laquelle la Société d’énergie a élaboré un plan de vingt ans de gestion des ressources, la démarche adoptée à l’égard des consultations publiques était plutôt classique : le plan a été présenté à la population après avoir été parachevé et soumis à la Régie des entreprises de services publics », a déclaré le président de la Société d’énergie du Yukon, M. David Morrison. « Depuis ce temps, de façon délibérée, nous avons apporté un changement important à notre processus de planification. Nous avons invité les gouvernements des Premières nations et d’autres gouvernements, les parties intéressées et le public à formuler des suggestions avant de déterminer le contenu du plan de gestion des ressources actuel », a ajouté M. Morrison. Afin de sonder l’opinion de la population, nous avons organisé, en mars 2011, des rencontres, des ateliers et une séance de travail intensif de trois jours portant sur la planification en matière d’énergie; celle-ci fut suivie d’autres séances de travail plus courtes axées sur des solutions particulières et envisageables. Entre autres choses, les participants à la séance de trois jours ont aidé la Société d’énergie du Yukon à formuler quatre principes sur lesquels se fonderont les futures décisions en matière d’énergie : fiabilité, coût abordable, souplesse et responsabilité envers l’environnement. « En ce qui a trait au présent plan de gestion des ressources, ces quatre principes sont devenus les assises sur lesquelles nous nous sommes appuyés lorsque nous avons examiné l’ensemble des solutions possibles en matière d’énergie », a indiqué M. Morrison. Le document décrit les solutions énergétiques à court et à long terme. Les possibilités à court terme comprennent : la conservation de l’énergie/l’efficacité énergétique, des améliorations à la production hydroélectrique comme le stockage d’eau durant l’hiver dans les lacs du Sud, la mise en valeur du gaz naturel liquéfié, la biomasse ligneuse et l’énergie éolienne. Parmi les solutions à long terme décrites dans le document, on note : nouveaux projets hydroélectriques, chauffage géothermique, énergie solaire, mise en valeur du gaz naturel liquéfié à partir de sources locales et raccordement du réseau électrique du Yukon à celui de la Colombie-Britannique ou de l’Alaska. La Société d’énergie du Yukon envisage de visiter plusieurs collectivités au cours des prochaines semaines en vue de connaître le point de vue des résidents sur la version provisoire du document. Dorénavant, la Société d’énergie s’engage à établir sa planification « avec l’aide du public ». La société continuera de solliciter l’avis des Yukonnais au sujet de questions touchant l’avenir énergétique du territoire. Complément d’information : Résumé de la version provisoire du plan de vingt ans de gestion des ressources. Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Jul 16, 2012  Commentez

HAINES JUNCTION : PROJET DE CONSTRUCTION D’UNE CENTRALE ALIMENTÉE À LA BIOMASSE

Un groupe formé de cinq partenaires (gouvernements, sociétés et organismes locaux) examine la possibilité d’ériger une centrale alimentée à la biomasse, à Haines Junction. Les Premières nations de Champagne et de Aishikik (PNCA), la Dakwakada Development Corporation (DDC), la Société d’énergie du Yukon, le Centre d’innovation en climat froid du Centre d’excellence de la recherche du Yukon ainsi que le Village de Haines Junction se penchent présentement sur la possibilité d’implanter dans cette collectivité une centrale alimentée à la biomasse pouvant produire de deux à trois mégawatts d’électricité. Si le projet est approuvé, la centrale pourrait produire de l’énergie renouvelable, si primordiale pour le territoire. La centrale aurait également le potentiel de produire du chauffage à distance et de créer des débouchés économiques pour les entreprises et les sociétés locales. « Ce projet s’annonce très prometteur et il aura des retombées positives sur plusieurs plans », a indiqué le chef des PNCA, M. James Allen. « En utilisant la chaleur résiduelle, nous pourrions construire une serre de grande dimension qui fournirait aux résidents de la région les légumes dont ils ont besoin et diminuerait notre dépendance en ce qui a trait à l’acheminement des denrées par la route de l’Alaska. La production d’énergie renouvelable et les retombées engendrées contribueront à créer de nombreux emplois pour les gens de la région et favoriseront l’autosuffisance de cette dernière. » « Au cours des dernières années, la DDC a évalué le potentiel du secteur de l’énergie renouvelable », a déclaré le directeur général de la Dakwakada Development Corporation, M. Murray Arsenault. « Nous sommes optimistes en ce qui a trait aux possibilités d’investissements dans des projets liés à l’énergie renouvelable qui, d’une part, ajouteront de l’énergie verte à l’ensemble du réseau électrique du Yukon et, d’autre part, auront des retombées économiques sur tout le territoire ancestral des Premières nations de Champagne et de Aishihik. » « Nous sommes très enthousiastes relativement à ce projet pour lequel toutes les parties peuvent sortir gagnantes », a déclaré le président de la Société d’énergie du Yukon, M. David Morrison. « Il est très important de collaborer avec les Premières nations, les autres gouvernements, des organismes et des sociétés de développement afin de nous assurer que le territoire a un avenir énergétique durable et sécuritaire. » « Le projet de construction d’une centrale alimentée à la biomasse vise surtout à mettre en œuvre une technologie durable adaptée au climat froid qui permet d’accroître la sécurité alimentaire et l’autosuffisance en matière d’énergie, et qui favorise la création d’emplois pour des Yukonnais », a dit la présidente du Collège du Yukon, Mme Karen Barnes. « Ce projet permet d’établir des partenariats entre des chercheurs, des intervenants de l’industrie et le gouvernement, et ce, au profit des Yukonnais et possiblement d’autres régions subarctiques de la planète ». Les recherches préliminaires qui ont été effectuées jusqu’à maintenant indiquent que le projet pourrait être financièrement rentable. Le groupe va embaucher une société d’experts-conseils afin de mener une étude plus approfondie relativement à la conception technique. Les résultats devraient être connus au début de 2013. Bien que l’étude portera principalement sur la production d’électricité par la centrale, le groupe espère trouver d’autres sources d’investissement pour évaluer la possibilité de récupérer la chaleur résiduelle. « S’il va de l’avant, ce projet de production d’énergie verte et neutre en carbone créera des emplois dont les résidents de notre collectivité ont grandement besoin », a indiqué le maire de Haines Junction, M. George Nassiopoulos. « Je suis particulièrement satisfait de la belle collaboration qui existe entre les sociétés et les divers ordres de gouvernement en vue de mener à bien ce projet. » On prévoit que le financement servant à payer les 850 000 $ que coûtera l’étude portant sur l’ingénierie et le design proviendra en grande partie de Ressources naturelles Canada; le reste des coûts sera assumé par les cinq organismes yukonnais partenaires. Une fois que les résultats de l’étude seront connus, le groupe déterminera la meilleure façon d’aller de l’avant dans ce projet. Avant d’en arriver à la phase de construction de la centrale, celui-ci devra passer par les diverses étapes consistant en consultations publiques, études environnementales et examen réglementaire. Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca Amy McKinnon Responsable des communications Premières nations de Champagne et de Aishikik 867-634-4237 almckinnon@cafn.ca Tanis Davey Coordonnatrice des communications Centre d’excellence de la recherche Collège du Yukon 867-456-8625 tdavey@yukoncollege.yk.ca

Apr 30, 2012  Commentez

La Société d’énergie du Yukon réclame une première augmentation de ses tarifs en 13 ans

La Société d’énergie du Yukon a présenté à la Régie des entreprises de services publics du Yukon une demande de hausse tarifaire, la première depuis 1999. La société réclame une augmentation de 6,4 % en 2012 pour toutes ses catégories de clients (résidentiels, commerciaux, industriels et gouvernementaux) et une seconde hausse de 6,5 % en 2013. Les augmentations affecteraient à la fois les clients de la Société d’énergie du Yukon et ceux de la Yukon Electrical. « Au cours des treize dernières années, nous avons fait tout ce qui était possible pour maintenir le prix de l’électricité au plus bas niveau possible. En fait, nos clients ont pu profiter d’une diminution des tarifs de 2,47 % lorsque la mine Minto a été raccordée au réseau », a indiqué le président de la Société d’énergie du Yukon, M. David Morrison. « Cependant, les coûts engendrés pour assurer l’efficacité, la modernisation et la sécurité d’une infrastructure vieillissante ont augmenté plus rapidement que les tarifs d’électricité, et il n’est malheureusement plus possible de continuer ainsi. » L’accroissement de la consommation d’énergie dans tous les secteurs a surchargé le réseau électrique de la Société d’énergie et épuisé ses surplus d’hydroélectricité. Bien que les nouvelles installations hydroélectriques de la Société (Mayo B et la troisième turbine à la centrale du lac Aishihik) aient permis de résoudre quelque peu le problème, des génératrices fonctionnant au diesel, dont le coût est élevé, sont toujours nécessaires pour répondre à une partie seulement de cette nouvelle demande d’électricité sans cesse grandissante. « Treize années sans hausse des tarifs, c’est très long », a ajouté M. Morrison. « La dernière fois que nous les avons augmentés, Gretzky jouait pour les Rangers et l’essence coûtait 60 cents le litre! Pendant ce temps, les salaires ont augmenté et les matériaux dont nous avons besoin sont de plus en plus chers. » « En raison de ces facteurs, la façon responsable d’aborder la situation est de demander une hausse tarifaire », a indiqué M. Morrison. « Cependant, même s’il y a des augmentations de tarifs, les Yukonnais peuvent prendre plusieurs mesures pour éviter que leur facture soit trop élevée. Nous fournirons à nos clients les outils et l’information dont ils ont besoin pour avoir un meilleur contrôle sur leur facture d’électricité. » Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Apr 17, 2012  Commentez

Un rapport le confirme : mesures de conservation de l’énergie et programmes d’efficacité énergétique = importantes économies d’énergie

(Whitehorse) – Une étude visant à déterminer les moyens les plus efficaces d’économiser de l’électricité au Yukon a mené à la conclusion suivante : la mise sur pied de mesures de conservation de l’énergie et de programmes d’efficacité énergétique permettrait de répondre, dans une proportion de 32 à 48 %, à la nouvelle demande d’électricité. La Société d’énergie du Yukon, la Yukon Electrical Company Ltd. et le ministère de l’Énergie, des Mines et des Ressources du gouvernement du Yukon ont fait appel à l’entreprise de services énergétiques ICF Marbek pour effectuer une recherche et préparer un rapport. L’étude, qui portait sur les logements et sur les bâtiments commerciaux et gouvernementaux, visait deux objectifs : recueillir des renseignements sur la façon dont les gens utilisent l’électricité dans le territoire et définir de quelle façon on pourrait réaliser les meilleurs gains en matière de conservation de l’énergie et d’efficacité énergétique. Les gros clients industriels sont examinés de façon distincte puisqu’il est plus pratique de traiter directement avec chacune des mines. L’étude démontre que sans programmes de conservation de l’énergie et d’efficacité énergétique, la consommation électrique totale du territoire augmentera d’environ 65 % d’ici 2030. Durant cette même période, l’étude prévoit que la charge de pointe totale s’élèvera à environ 107 mégawatts (comparativement à la charge de pointe actuelle qui est d’un peu plus de 80 mégawatts). « Compte tenu de la forte croissance prévue pour le territoire au cours des vingt prochaines années, la conservation de l’énergie doit faire partie intégrale des mesures envisagées en matière d’approvisionnement en électricité », a indiqué le président de la Société d'énergie du Yukon, M. David Morrison. « Chaque mégawatt d’énergie électrique qui peut être conservé est un mégawatt que nous n’avons pas à produire. L’efficacité énergétique et la conservation de l’énergie sont parmi les meilleurs choix que le Yukon peut faire pour s’assurer de son avenir énergétique. » En ce qui a trait aux logements, l’étude semble indiquer que des économies importantes peuvent être réalisées en apportant des modifications technologiques aux systèmes de chauffage des locaux (« enveloppe du bâtiment »), aux chauffe-eaux domestiques, aux sèche-linges et à la demande énergétique des appareils électroniques mis en veille (ordinateurs, téléviseurs et autres appareils de divertissement au foyer). Dans le cas des bâtiments commerciaux et gouvernementaux, on pourrait réaliser les plus grandes économies en améliorant l’éclairage intérieur et le chauffage des locaux. « Pour Yukon Electrical, la conservation de l’électricité représente seulement une partie de la solution en ce qui a trait à la distribution de l’électricité dans le territoire », a indiqué le directeur général de l’entreprise, M. Dwight Redden. « Nous travaillons étroitement avec le gouvernement du Yukon et la Société d’énergie afin de présenter aux secteurs résidentiel et commercial un ensemble équilibré de plans et de programmes liés à la conservation de l’énergie, qui permettront de trouver de nouvelles sources d’approvisionnement au moyen de mesures de conservation. » Dans le rapport, on recommande au Yukon d’aller de l’avant dans l’élaboration concertée de programmes de conservation de l’énergie et d’efficacité énergétique qui exploitent aux mieux les ressources du territoire. -30- Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca Laura Carlson Conseillère en communications internes Electrical Company Limited 867-633-7010

Sep 06, 2011  Commentez

Vérifications énergétiques : Énergie Yukon s’associe à Alexco Resource Corp.

La société Alexco Resource Corp. et la Société d’énergie du Yukon travaillent ensemble à trouver des façons d’améliorer l’efficacité énergétique à la mine Bellekeno, à son usine de concentration et à son campement. Dans le cadre du processus d’amélioration continue de la société Alexco et des initiatives liées à la conservation de l’énergie de la Société d’énergie du Yukon, les deux organismes feront faire une vérification énergétique des lieux et ils partageront les coûts engendrés par cette initiative. L’objectif est de réduire la consommation annuelle d’électricité et la demande énergétique de l’exploitation minière aux périodes de pointe. La vérification énergétique sera effectuée par Demand Side Energy, une entreprise de Winnipeg spécialisée dans les vérifications industrielles. Celle-ci rassemblera des données liées à l’utilisation passée et présente de l’électricité, comparera cette utilisation à celle d’autres exploitations similaires et fournira des recommandations visant à réduire la consommation d’électricité. Chaque recommandation ayant trait à des améliorations écoénergétiques comprendra une analyse coûts-avantages. L’entreprise vérificatrice proposera également des moyens pour mieux gérer la demande en période de pointe. « La conservation de l’énergie est un élément important pouvant nous aider à faire face aux besoins grandissants du Yukon en matière d’énergie », a dit la porte-parole d'Énergie Yukon, Mme Janet Patterson. « Nous tentons de trouver pour chacune de nos catégories d’abonnés des moyens d’accroître l’utilisation efficace de l’énergie que le territoire a à offrir et nous sommes heureux d’avoir l’occasion de nous associer à Alexco pour réaliser cette initiative. » « La recherche et l’adoption de mesures visant à conserver l’énergie et à réduire la consommation d’électricité cadrent bien avec le processus d’amélioration continue préconisé par Alexco et nous nous réjouissons à la perspective de collaborer avec Énergie Yukon pour réaliser ce projet », a indiqué le directeur de l’exploitation chez Alexco, M. Brad Thrall. La vérification sera terminée à la mi-septembre, et un rapport final sera vraisemblablement présenté avant la fin de l’année 2011. Alexco Resources et Énergie Yukon partageront à parts égales les frais liés à la vérification; cependant, si Alexco met en œuvre des mesures de conservation de l’énergie qui entraînent une réduction de sa consommation annuelle d’électricité, Énergie Yukon remettra à Alexco une somme équivalant à 25 % des frais associés à la vérification énergétique. Renseignements : Janet Patterson Superviseure, Communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca Brad Thrall Directeur de l’exploitation Alexco Resource Corp. 604-633-4888

Jul 11, 2011  Commentez

La Yukon Conservation Society et Énergie Yukon font équipe pour offrir un programme à l’intention des enfants

(Whitehorse) – Y a-t-il un enfant dans votre famille qui s’intéresse à l’économie d’énergie? Si c’est le cas, la Yukon Conservation Society (YCS) veut faire sa connaissance. La YCS fait équipe avec Énergie Yukon en vue de présenter à de jeunes enfants un projet pilote portant sur la conservation d’énergie. « La YCS et Énergie Yukon poursuivent les mêmes objectifs en présentant ce projet », a déclaré Mme Anne Middler, coordonnatrice des politiques d’énergie de la YCS. « Nous voulons faire entrer dans les mentalités l’importance de la conservation de l’énergie, en commençant avec nos plus jeunes consommateurs d’énergie. » Le Energy Conservation Kids Ed-Venture est programme amusant et éducatif qui est destiné aux enfants de 3 à 5 ans accompagnés d’un parent ou d’un tuteur. Pendant tout un après-midi de contes, de chansons et d’activités diverses, les enfants d’âge préscolaire apprendront comment économiser de l’énergie et recevront des conseils sur la sécurité électrique. Les enfants recevront aussi un sac de produits éconergétiques qu’ils pourront apporter à la maison et partager avec leur famille. « L’un des commentaires les plus courants que nous avons entendus durant notre récente soirée de discussions était qu’il faut sensibiliser davantage le public à propos de la conservation d’énergie », a ajouté Mme Janet Patterson, porte-parole d’Énergie Yukon. « Nous croyons que de tels programmes à l’intention des enfants d’âge préscolaire aideront ces derniers à adopter des habitudes de consommation judicieuse de l’électricité qu’ils garderont tout au long de leur vie. De plus, les enfants sont en général de très bons “ambassadeurs de l’énergie” au sein de leur famille et de leur cercle d’amis. » Le projet pilote sera lancé le mardi 12 juillet à Whitehorse, dans les locaux de la Yukon Conservation Society. Si les résultats sont bons, Énergie Yukon et la YCS se pencheront sur la possibilité d’offrir le programme de nouveau en d’autres endroits. Si vous désirez inscrire un enfant, communiquez avec la YCS au 668-5678 ou à ycsenergy@gmail.com. -30- Renseignements : Anne Middler Coordonnatrice des politiques d’énergie Yukon Conservation Society 867-668-5678 ycsenergycoordinator@gmail.com Janet Patterson Superviseure des communications Société d’énergie du Yukon 867-393-5333 janet.patterson@yec.yk.ca

Jun 23, 2011  Commentez

L’organisme One Change lance une nouvelle campagne au Yukon : L’économie d’énergie - À vous de jouer! One Change, la Yukon Electrical Company et la Société d’énergie du Yukon donnent la parole aux ré

L’organisme One Change a lancé aujourd’hui au Yukon une campagne originale qui consiste à laisser les résidents se prononcer sur les mesures d’économie d’énergie qu’ils souhaitent voir mises en œuvre dans leur collectivité. La campagne, financée par la Yukon Electrical Company Limited et la Société d’énergie du Yukon, débute aujourd’hui à Old Crow, une collectivité autochtone de 400 habitants située au nord du cercle polaire et accessible seulement par avion, et se terminera à Whitehorse le 1er juillet, pour souligner la fête du Canada. Dans chaque collectivité, One Change organisera des activités publiques interactives au cours desquelles l’organisme distribuera des produits éconergétiques et sensibilisera tous ceux présents aux retombées positives que peuvent avoir les gestes les plus menus. « Notre action, durant cette campagne, se limitera à écouter », a dit le président fondateur de One Change, Stuart Hickox. « Nous voulons que les résidents nous disent eux-mêmes ce qui pourrait fonctionner dans leur collectivité et leur rappeler que l’économie d’énergie est une composante importante de toute stratégie énergétique. Nous sommes aussi très curieux d’entendre ce que les résidents des collectivités nordiques ont à dire étant donné qu’ils sont aux premières loges pour observer les effets du changement climatique. » « Aux soirées de discussion que nous avons tenues récemment sur l’avenir énergétique du Yukon, les participants nous ont dit très clairement que notre planification des ressources se doit de réserver une place de choix à l’économie d’énergie », a indiqué David Morrison, président de la Société d’énergie du Yukon. « Cette tournée des collectivités est pour nous l’occasion d’en apprendre davantage sur ce que les Yukonnais veulent voir refléter dans un plan d’économie d’énergie s’appliquant à l’ensemble du territoire. » « Nous accueillons toujours avec le même enthousiasme chaque occasion qui nous est donnée d’entendre ce que nos clients désirent », a dit le directeur général de la Yukon Electrical Company Limited, Dwight Redden. « Leurs commentaires sont précieux et nous aident à élaborer un plan qui répondra aux besoins des collectivités et permettra aux Yukonnais d’avoir voix au chapitre en ce qui concerne les mesures qui seront prises en matière d’économie d’énergie. » Un rapport sommaire sera préparé et rendu public peu de temps après la conclusion de la campagne. On trouvera sur le site www.onechange.org/yukon2011/ la liste des collectivités visées par la campagne. À propos de l’organisme One Change Lauréat de nombreux prix, One Change est un organisme sans but lucratif et sans affiliation politique établi à Ottawa, en Ontario, mais qui administre des bureaux de campagne partout au Canada et aux États-Unis. L’organisme s’est donné comme mission d’amener les gens à comprendre que chaque geste compte et de les inciter à faire des choix éclairés qui protègent l'environnement. One Change met sur pied des campagnes novatrices de marketing social orientées sur la collectivité afin d'encourager les gens à adopter des comportements respectueux de l'environnement, comme le Project Porchlight, sa campagne phare d’économie d’énergie. Jusqu’à présent, l’organisme a recruté et formé plus de 12 000 bénévoles dans plus de 900 collectivités en Amérique du Nord. Ses programmes visent à mobiliser les gens conscientisés par rapport à l’environnement – particuliers ou membres de groupes communautaires déjà en place – et à les aider à passer à l’action comme porte-parole de la cause environnementale dans leurs quartiers. À propos de la Yukon Electrical Company Limited La Yukon Electrical Company Limited est au service des Yukonnais depuis plus d’un siècle. À ses débuts, en 1901, la société novatrice fournissait aux résidents de Whitehorse de l’électricité produite par un appareil à vapeur alimenté au bois et fonctionnant sous la poussée de pistons horizontaux. La société a beaucoup évolué depuis et sert à présent plus de 16 400 abonnés répartis dans 19 collectivités couvrant un vaste territoire qui va du sud de la limite méridionale du Yukon au nord du cercle arctique. La Yukon Electrical, une société privée de services publics, est membre du groupe d’entreprises ATCO. Son siège social et son centre de services sont tous deux à Whitehorse, au Yukon. À propos de la Société d’énergie du Yukon Créée en 1987, la Société d’énergie du Yukon est une entreprise publique de production d’électricité agissant indépendamment du gouvernement du Yukon. La Société est le premier producteur et distributeur d’électricité du Yukon. Elle travaille de concert avec sa société mère, la Société de développement du Yukon, à assurer aux Yukonnais l’accès à une forme d’électricité propre et fiable en misant sur des sources d’énergie renouvelables et des solutions énergétiques qui viennent s’ajouter aux ressources hydrauliques mises en valeur par l’entreprise. – 30 – Renseignements : Sara Haskill Directrice du marketing – One Change (Ottawa) Tél. : 613-232-5892, poste 208 sara.haskill@onechange.org Laura Carlson Conseillère en communications d’entreprise Yukon Electrical Company Limited Tél. : 867-633-7010 Cell. : 867-334-5534 laura.carlson@atco.com Janet Patterson Superviseure des communications Société d’énergie du Yukon Tél. : 867-393-5333 Cell. : 867-335-1519 janet.patterson@yec.yk.ca